Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

The Impact of the 1916 Rising Among the Nations

Ronan Barré
p. 136-137
Référence(s) :

Ruán O’Donnell (ed.), The Impact of the 1916 Rising Among the Nations, Dublin, Irish Academy Press, 2008, 288 p., ISBN, 978-0-7165-2965-1

Texte intégral

1Le titre de cet ouvrage est en partie tiré d’une citation de Robert Emmet qui proclamait en 1803 son désir de voir l’Irlande prendre sa place « parmi les nations », une expression reprise intégralement dans la Proclamation de 1916 (p. xiii). Les auteurs de ce livre dirigé par Ruán O’Donnell ne s’emploient cependant pas à démontrer que le soulèvement de Pâques 1916 a atteint cet objectif, préférant examiner, avec force détails et notes de bas de page, plusieurs aspects plus ou moins étudiés de l’insurrection et remettant en cause certaines idées reçues fréquemment associées à ce fait historique. Le soulèvement de Pâques est ainsi analysé dans sa dimension internationale, que ce soit la politique de neutralité adoptée par l’administration Wilson (Bernadette Whelan), la couverture de la rébellion par la presse française (Ian McKeane), la participation largement ignorée de volontaires d’origine écossaise au soulèvement (Máirtín Seán Ó Catháin), les positions plutôt favorables prises par les communautés d’Irlandais catholiques en Australie et en Nouvelle Zélande (Rory Sweetman) ou encore l’absence de réactions de la gauche britannique qui traduit pour partie une solidarité nationale forcée en temps de guerre (David Granville). D’autres articles se penchent sur les aspects sociaux, politiques et idéologiques qui entourent l’insurrection de 1916, que ce soit la réhabilitation de Pearse comme étant un érudit remarquable, à la fois fin connaisseur de la culture gaélique et de l’histoire nationaliste irlandaise (Róisín Ní Ghairbhí), la décision de James Connolly de rejoindre Pearse resituée dans un contexte plus large, celui de la Première guerre mondiale et de l’internationale socialiste (Priscilla Metscher), la remise en cause de certains mythes entourant le soulèvement de Pâques 1916 qui aurait été l’affaire d’exaltés sans stratégie militaire dont la défaite aurait été raillée par la population dublinoise (Peter Beresford Ellis), les répercussions de la division du mouvement des Volontaires en 1914, notamment à Limerick (John O’Callaghan), les différences signifiantes, en termes de classes sociales et de sexe, existant entre les Volontaires et l’« Irish Citizen Army » (ICA) (Ann Matthews), la critique de critiques adressées au film The Wind that Shakes the Barley (Brian P. Murphy) ou la non exploitation du 50e anniversaire du soulèvement de Pâques par le mouvement républicain (Matt Treacy). En appendice se trouvent la Proclamation de 1916, l’article de Desmond Greaves intitulé « 1916 as History. The Myth of the Blood Sacrifice » et la liste des membres de l’ICA.

2Ruán O’Donnell propose au final un recueil quelque peu disparate d’articles dont le mérite principal est d’apporter un éclairage nouveau sur certains aspects du soulèvement de Pâques 1916 tout en s’inscrivant en faux contre un discours révisionniste tenu par certains historiens.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ronan Barré, « The Impact of the 1916 Rising Among the Nations », Études irlandaises, 34.2 | 2009, 136-137.

Référence électronique

Ronan Barré, « The Impact of the 1916 Rising Among the Nations », Études irlandaises [En ligne], 34.2 | 2009, mis en ligne le 30 juin 2011, consulté le 24 mars 2017. URL : http://etudesirlandaises.revues.org/1709

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page