Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

Irish History

Philippe Cauvet
p. 141-142
Référence(s) :

Mary McAuliffe, Katherine O’Donnell, Leeann Lane (eds.), Irish History, Palgrave, 2009, 296 p., ISBN 978-1-4039-3516-7, £19.99

Texte intégral

1En dix chapitres thématiques écrits par des historiens de renom, spécialistes de chacun de ces thèmes, ce livre, publié sous la direction de trois éminents historiens, fait l’état des lieux général historiographique et interprétatif de l’histoire irlandaise moderne. Étant donné l’extrême politisation de l’histoire en Irlande et la forte influence du contexte politique et social sur les historiens, un tel travail d’analyse critique est fort utile et permet aux lecteurs, qui doivent être déjà suffisamment avertis, d’identifier les grandes questions qui animent et parfois divisent la communauté des historiens.

2À côté de thèmes traditionnels comme l’histoire politique (Patrick Maume), l’histoire locale (Maura Cronin), l’histoire économique (Niamh Purséil), l’histoire de la famine (Margaret Kelleher), l’histoire des femmes (Mary McAuliffe), d’autres thèmes plus innovants apparaissent aussi. Ainsi Vera Kreilkamp consacre un chapitre à l’historiographie des représentations visuelles de l’histoire irlandaise; William Murphy s’intéresse quant à lui à la façon dont les historiens ont traité ou ignoré la diaspora irlandaise et les migrants en général. Leean Lane aborde la question cruciale de l’identité irlandaise et s’intéresse à la manière dont les historiens ont interprété et conceptualisé, souvent de manière réductrice, cette identité, même s’il apparaît clairement que ceux-ci tentent aujourd’hui de s’affranchir de cette vision réductrice et de mettre en relief la multiplicité des composantes de l’Irlandicité.

3L’un des intérêts principaux de cet ouvrage est son organisation thématique, qui permet de mieux comprendre les grands débats qui animent la communauté des historiens. Un seul chapitre, celui de Michelle Ó Ríordáin, s’intéresse à une période chronologique, le xviie et le xviiie siècles d’avant 1798, mais il montre à quel point l’histoire de cette période doit être revue et approfondie tant elle est fondatrice pour l’ensemble de l’histoire moderne de l’Irlande.

4Dans l’ensemble, cette collection d’articles est une somme très utile pour tous ceux qui veulent étudier de manière approfondie l’histoire politique, socio-économique et culturelle de l’Irlande. En conclusion de son chapitre, Patrick Maume laisse entendre qu’il ne souscrit pas vraiment à la thèse de la fin de l’histoire irlandaise, qu’elle soit politique ou autre: ce livre nous montre à quel point, tant qu’il y aura des historiens comme lui, et comme les autres auteurs qui ont contribué à ce volume, l’histoire de l’Irlande sera un sujet non seulement inépuisable mais aussi et surtout passionnant.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Cauvet, « Irish History », Études irlandaises, 34.2 | 2009, 141-142.

Référence électronique

Philippe Cauvet, « Irish History », Études irlandaises [En ligne], 34.2 | 2009, mis en ligne le 30 juin 2011, consulté le 18 novembre 2017. URL : http://etudesirlandaises.revues.org/1718

Haut de page

Auteur

Philippe Cauvet

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page