Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

A Quiet Man Miscellany

Isabelle Le Corff
p. 194
Référence(s) :

Des MacHale, A Quiet Man Miscellany, Cork University Press, 2009, 206 p., ISBN 978-0-955261-7-5, 25 euros

Texte intégral

1A Quiet Man Miscellany est le dernier opus de la trilogie de Des MacHale, faisant suite à The Complete Guide To The Quiet Man (Appletree Press, 2000) et à Picture The Quiet Man (Appletree Press, 2004). Enseignant de mathématiques à l’université de Cork, MacHale est un auteur prolifique qui a publié 14 ouvrages sur des sujets très variés.

2Par sa présentation (grand format, couverture cartonnée, reproductions de photos sur papier glacé), l’ouvrage s’apparente à un livre de collection. Les 10 chapitres sont déterminés par les recueils de données sur ou autour du film, et sont d’importance inégale, sans liens entre eux.

3Un premier chapitre est par exemple consacré à Meta Sterne qui fut l’assistante de John Ford sur ce tournage. Il se compose d’extraits de lettres écrites à son mari resté à Los Angeles pendant le tournage. Mais sa correspondance ne contient pas de révélations majeures.

4Le chapitre 3 intitulé « Richard Llewellyn » présente l’intérêt de revenir sur le scénario du film et de créditer le romancier auteur de How Green was my Valley dont le nom n’apparaît pas au générique de The Quiet Man bien qu’il y ait contribué de façon significative. MacHale liste les répliques et dialogues que Nugent a conservés de la version de Llewellyn. Ce chapitre est incontestablement important pour l’historien du cinéma. Chaque partie est agrémentée de photographies en noir et blanc. Si certaines photographies sont tirées du film, d’autres sont des photographies de plateau, et d’autres encore, avaient été prises pendant le tournage par des figurants irlandais, mais aucune d’entre elles n’est précisément référencée, ce qui est incontestablement regrettable dans un ouvrage dont l’objectif affiché est de livrer une matière première sur le film. Les chapitres 6 à 8 fonctionnent comme un recueil dans le recueil, où co-existent quelques informations sur la famille d’acteurs de Maureen O’Hara, une lettre de John Ford à un irlandais de Chicago, ou les erreurs contenues dans la collection DVD John Wayne par DeAgostini/Universal sortie en 2006. MacHale nous donne aussi bien l’adresse internet du dramaturge irlando-américain Frank Mahon, qu’une chronique nécrologique des participants du film. Le chapitre 9 fait le lien avec la recherche en études cinématographiques. Des MacHale y relate le programme du colloque consacré à The Quiet Man à la Huston School of Film & Digital Media de Galway en 2005 et renvoie le lecteur à l’ouvrage issu de l’événement, The Quiet Man… and Beyond, 2009.

5On voit bien à la lecture de cet ouvrage qu’il s’agit du travail d’un collectionneur passionné par tout ce qui a à voir avec le film, et le questionnaire proposé en annexe nous prouve s’il en est besoin que l’ouvrage s’adresse davantage aux fans du film qu’aux experts spécialistes de cinéma.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Le Corff, « A Quiet Man Miscellany », Études irlandaises, 35-2 | 2010, 194.

Référence électronique

Isabelle Le Corff, « A Quiet Man Miscellany », Études irlandaises [En ligne], 35-2 | 2010, mis en ligne le 30 décembre 2010, consulté le 24 mai 2017. URL : http://etudesirlandaises.revues.org/2083

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page