Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

Cinema on the Periphery

Estelle Epinoux
p. 197
Référence(s) :

Conn Holohan, Cinema on the Periphery : Contemporary Irish and Spanish Film, Dublin, Portland, Irish Academic Press, 2010, 198 p., ISBN 978-0-7165-3022-0

Texte intégral

1Le Professeur espagnol Rosa González, spécialiste du cinéma irlandais, présente l’ouvrage de Conn Holohan comme « a ground-breaking initiative » (p. ix). L’auteur propose en effet une approche comparative des cinémas irlandais et espagnol, ce qui est novateur, tant dans la méthode que dans l’approche du cinéma irlandais. Il analyse la rencontre de ces deux cinémas avec la modernité et la manière dont elle s’exprime à travers les films de ces pays. Une telle approche permet à l’auteur de donner au cinéma irlandais un ancrage européen fort, contrairement à la grande majorité des études sur ce cinéma, qui se limitent aux frontières de l’île.

2L’ouvrage se divise en cinq chapitres qui abordent le développement des cinémas irlandais et espagnol à travers une approche comparative (chapitre un), la question de la représentation du pouvoir patriarcal (chapitre deux), l’image de la féminité dans les films récents (chapitre trois), celle de l’espace urbain (chapitre quatre) et celle du passé national (chapitre cinq).

3Conn Holohan présente les caractéristiques historiques qui rapprochent les deux pays : affinités religieuses ou encore statut de pays relégué à la périphérie de l’Europe tout au long du vingtième siècle. L’auteur prend également soin de mentionner les divergences qui éloignent les deux pays, en évoquant par exemple le fait que l’Espagne a été l’un des premiers pouvoirs coloniaux alors que l’Irlande a été un pays colonisé.

4Après avoir mis en évidence les points majeurs de l’histoire des deux pays, l’auteur évalue également les éléments partagés par les films irlandais et espagnols, en repositionnant chacun des cinémas nationaux dans son propre processus national de modernisation. L’objectif de l’étude est double : montrer comment les changements et les évolutions des deux pays ont transformé leur imaginaire culturel respectif, et évaluer l’impact que la modernité et les interactions globales croissantes entre le national et l’international ont eu sur les films. Le marquage « national » de chaque cinéma est étudié dans les limites de ses frontières, ainsi que dans le cadre plus large de la globalisation.

5Au fil de sa recherche, l’auteur étudie son corpus de films suivant une analyse textuelle, une étude du genre, tout en les interprétant dans leurs contextes social, culturel et politique. Ce sont les structures profondes, à la fois iconographiques et narratives, des films qui sont analysées. Les différentes stratégies de représentation sont détaillées à travers une soixantaine de films, qui ont été réalisés entre 1992 et 2006, et dans lesquels figurent des thèmes récurrents, que l’on retrouve dans les filmographies espagnole et irlandaise, ce qui renforce la pertinence d’une étude comparative entre ces deux cinémas.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Estelle Epinoux, « Cinema on the Periphery », Études irlandaises, 36-1 | 2011, 197.

Référence électronique

Estelle Epinoux, « Cinema on the Periphery », Études irlandaises [En ligne], 36-1 | 2011, mis en ligne le 30 juin 2011, consulté le 20 août 2017. URL : http://etudesirlandaises.revues.org/2250

Haut de page

Auteur

Estelle Epinoux

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page