Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

Radicals

Karin Fischer
p. 199-200
Référence(s) :

John Cunningham, Unlikely Radicals – Irish Post-Primary Teachers and the ASTI, 1909-2009, Cork, Cork University Press, 2010, 379 p., ISBN 978-1-85918-460-8.

Texte intégral

1Unlikely Radicals est un ouvrage de commande à l’occasion du centenaire de l’ASTI (Association of Secondary Teachers, Ireland), la principale association irlandaise d’enseignants du second degré, créée en 1909 et devenue officiellement un syndicat (membre de l’ITUC, Irish Trade Union Congress) en 1919. John Cunningham, de l’université de Galway, retrace l’histoire de cette organisation en adoptant une approche chronologique, avec une ambition d’exhaustivité qui fait du livre un ouvrage de référence, non seulement sur l’ASTI passée et présente, mais aussi plus largement pour l’histoire de l’éducation en Irlande. Comme le fait remarquer l’actuel Secrétaire Général de l’ASTI John White dans son avant-propos, Unlikely Radicals est tout à la fois une histoire des enseignants et une fenêtre sur l’histoire sociale, culturelle et politique irlandaise du vingtième siècle.

2L’auteur fait ressortir de chaque période étudiée les thématiques jugées les plus marquantes, de la volonté collective d’améliorer les conditions de travail exécrables des enseignants qui a conduit à la fondation de l’ASTI au tout début du siècle au rejet de la marchandisation de l’éducation à l’heure du « Tigre celtique », en passant par l’émancipation, à la fois tardive et relative, des enseignants non religieux (lay) vis-à-vis d’une Église catholique toujours très présente dans l’enseignement secondaire irlandais et par les combats successifs pour une meilleure reconnaissance de la profession et pour les salaires. Sur l’ensemble de la période, l’auteur est particulièrement attentif à la question de la discrimination subie par les femmes dans la profession, dans la société irlandaise (avec le « marriage bar » jusqu’en 1973 entre autres), mais aussi longtemps au sein de l’association elle-même. Il évoque les différents combats syndicaux, leurs échecs et leurs victoires souvent en demi-teinte, sans passer sous silence les dissensions et parfois les contradictions existantes au sein de l’ASTI (et entre organisations enseignantes irlandaises). Tout en s’attachant à rendre compte des nuances et de la complexité des débats internes qui ont animé l’association, l’auteur évite ce que la chronique des tribulations d’une telle organisation pourrait avoir de fastidieux en en proposant un portrait vivant, parsemé de citations et d’anecdotes révélatrices, instructives ou savoureuses, et imprégné des grandes évolutions de la société irlandaise.

3L’ouvrage est éclairant sur l’évolution des conceptions du statut social des enseignants, de l’enseignement, du rôle de l’éducation dans la société, mais aussi sur les tendances conservatrices et autocratiques à la fois de l’Église catholique et des gouvernements irlandais successifs durant la majeure partie du vingtième siècle. Si l’ASTI s’est opposée aux uns et aux autres à plusieurs reprises, ses prises de position n’en font pas pour autant un mouvement “radical”, et l’expression choisie pour le titre est à prendre avec une bonne pincée de sel (la citation dont elle est tirée est teintée d’ironie lorsqu’on la replace dans son contexte – p. 278). Même s’il s’agit d’une commande, John Cunningham fait preuve à la fois de l’empathie et de la distance critique nécessaires à une telle entreprise, ce qui fait de son livre une contribution importante à l’histoire de l’éducation et à l’histoire sociale irlandaises.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Karin Fischer, « Radicals », Études irlandaises, 37-1 | 2012, 199-200.

Référence électronique

Karin Fischer, « Radicals », Études irlandaises [En ligne], 37-1 | 2012, mis en ligne le 30 juin 2012, consulté le 20 août 2017. URL : http://etudesirlandaises.revues.org/3096

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page