Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

(Lecture de) Ireland Through European Eyes : Western Europe, the EEC and Ireland, 1945-1973

Marjorie Deleuze
p. 209-210
Référence(s) :

Mervyn O’Driscoll, Dermot Keogh et Jérôme Aan de Wiel (eds.), Ireland Through European Eyes: Western Europe, the EEC and Ireland, 1945-1973, Cork, Cork University Press, 2013, 478 p., ISBN 978-1-85918-464-6.

Texte intégral

1À la croisée des sciences politiques et de l’histoire européenne, Ireland Through European Eyes offre une perspective unique sur l’Irlande de la période 1945-1973. Cet ouvrage remarquable décrypte les regards portés par les six acteurs des politiques fondatrices d’une Europe en construction sur une Irlande neutre et indépendante en quête d’intégration et de reconnaissance internationale. Les archives officielles et diplomatiques d’Irlande, de France, d’Italie, de RFA et du Bénélux ont été épluchées minutieusement pour aboutir à une synthèse de 478 pages, un travail d’équipe impressionnant et extrêmement renseigné. Prenant toujours soin de souligner les interactions historiques entre pays, les auteurs nous invitent dans les coulisses d’une Europe d’après-guerre, au cœur de laquelle se fomentent des alliances politiques stratégiques.

2Qu’il soit ici question de l’héritage chrétien laissé par les moines irlandais sur le continent, de l’accueil qui fut dispensé à Rome à Hugh O’Neill en fuite, des poèmes de Thomas Moore mis en musique par Beethoven, ou encore du rôle essentiel que jouèrent les érudits allemands dans le développement et la promotion des études celtiques, les liens transnationaux et interculturels établis entre l’Irlande et ses futurs partenaires européens au fil des siècles ont souvent été mis en avant pour justifier son accession à la CEE. Ces « relations privilégiées » se ternirent cependant au tournant de la Seconde Guerre Mondiale.

3La neutralité irlandaise lui valut la réputation d’être pro-allemande, une idée accentuée par la bévue diplomatique de de Valera présentant à Hempel ses condoléances à l’occasion de la mort d’Hitler en mai 1945. Bonn exprima ses divergences à l’égard du conservatisme politico-religieux irlandais dans les années qui suivirent, la comparaison entre la partition allemande et la partition irlandaise l’embarrassait également car il ne s’agissait surtout pas de froisser le partenaire économique britannique. De son côté, l’Irlande percevait les échanges commerciaux avec la RFA comme peu favorables à son égard et exprimait son total désaccord avec la politique nucléaire française. L’entraînement militaire de pilotes de la marine néerlandaise sur le territoire nord-irlandais, sous les auspices de l’OTAN, fut également au cœur d’une crise diplomatique. Non-adhésion à l’OTAN, irrédentisme, introversion, protectionnisme économique ainsi qu’une trop grande dépendance vis-à-vis de la Grande Bretagne, lui valurent les vétos de de Gaulle en dépit du soutien indéfectible de la RFA et du Bénélux. Les années 1960 changèrent la donne et ouvrirent la voie à l’intégration européenne: un boom économique sans précédent, l’implantation d’entreprises étrangères, un tourisme émergent avec la Lufthansa et ses vols transatlantiques passant par Shannon…

4Cet ouvrage collectif, dédiant un chapitre à chaque pays, passionnera les chercheurs en études irlandaises et européennes qui s’adonneront aux jeux des connexions et des rapprochements sur fond d’intrigues diplomatiques aujourd’hui dévoilées.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marjorie Deleuze, « (Lecture de) Ireland Through European Eyes : Western Europe, the EEC and Ireland, 1945-1973 », Études irlandaises, 38-2 | 2013, 209-210.

Référence électronique

Marjorie Deleuze, « (Lecture de) Ireland Through European Eyes : Western Europe, the EEC and Ireland, 1945-1973 », Études irlandaises [En ligne], 38-2 | 2013, mis en ligne le 20 décembre 2013, consulté le 20 juillet 2017. URL : http://etudesirlandaises.revues.org/3629

Haut de page

Auteur

Marjorie Deleuze

Trinity College Dublin

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page