Navigation – Plan du site
Littérature et vie intellectuelle

“You can’t grab anything with a closed fist”: Reflections on Ulster Protestant Identity in Derek Lundy’s Men That God Made Mad

Billy Gray
p. 285-304

Résumés

En Irlande et dans le domaine des études irlandaises, un effort considérable a été fait dans le but de dégager un sens des conflits du passé. L'ouvrage non-fictionnel de Derek Lundy, Men that God Made Mad: A Journey Through Truth, Myth and Terror in Northern Ireland, paru en 2006, contribue de façon précieuse et opportune à notre compréhension d'une mémoire nationale et atteste d'un lien indélébile entre souvenirs familiaux et sociétaux. Génériquement hybride, le texte de Lundy participe à la fois des mémoires et du travail d'investigation historique. Illustrée de clichés photographiques personnels, cette recherche explore le lien entre identités individuelle et collective. Parce que Lundy considère que la vie de ses ancêtres résonne dans le coeur même de l'histoire de l'Ulster, il examine des récits mythiques et historiques majeurs de la tradition protestante nord-irlandaise à travers la vie de trois de ses aïeux. En tant que membre d'une famille protestante d'Ulster, il se situe dans un espace métaphorique où s'entremêlent mémoire individuelle, allégeance culturelle et concepts du moi.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2017.

Aperçu du texte

As I walk through woods of birch and oak past tall elders and across cuttings, my ancestors accompany me every step of the way. (Alexander Tvardovsky)

It’s there in the basement and we can hear it if we listen carefully. (Conor Cruise O’Brien)

The outbreak, in autumn 2013, of widespread, violent disorder in urban, working class Protestant areas of Belfast, in relation to the ongoing dispute concerning the Union flag and its visibility on official, public buildings, has once again focused media attention on the phenomenon of Ulster Loyalism and its role vis-à-vis the implementation of the Good Friday Agreement. Predictably, the centenary commemorations of the founding of the Ulster Volunteer Force (UVF), which took place in September 2013, generated somewhat fewer, and certainly less sensationalist, headlines. The commemoration, which also marked the 101st anniversary of the signing of the Ulster Covenant, pa...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Billy Gray, « “You can’t grab anything with a closed fist”: Reflections on Ulster Protestant Identity in Derek Lundy’s Men That God Made Mad », Études irlandaises, 40-1 | 2015, 285-304.

Référence électronique

Billy Gray, « “You can’t grab anything with a closed fist”: Reflections on Ulster Protestant Identity in Derek Lundy’s Men That God Made Mad », Études irlandaises [En ligne], 40-1 | 2015, mis en ligne le 30 juin 2017, consulté le 24 mars 2017. URL : http://etudesirlandaises.revues.org/4596 ; DOI : 10.4000/etudesirlandaises.4596

Haut de page

Auteur

Billy Gray

Dalarna University, Sweden

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page