Navigation – Plan du site
Études littéraires

Rousseau, George Moore, and the Ethics of Confession

Elizabeth Grubgeld
p. 143-154

Résumés

George Moore s'est toujours réclamé d'une paternité littéraire française plutôt qu’anglaise, et quoique la portée de sa dette envers Jean-Jacques Rousseau relève de la conjecture, une comparaison entre leurs autobiographies soulève des questions importantes en matière d'éthique de l’écriture de soi. Jusqu’à présent, les travaux d'investigation portant sur l'éthique des ouvrages de non-fiction n’ont fait qu’interroger la représentation des autres et la question de la vie privée. Pourtant, les confessions profanes de Rousseau et de Moore attirent notre attention sur la manière dont certaines structures narratives permettent et évitent à la fois l’interrogation morale de soi-même.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2018.

Aperçu du texte

Although most readers immediately think of Esther Waters when they think at all of George Moore, the novel is in many ways atypical of his work. Moore repeatedly claimed a literary paternity more French than English, and whereas the vast array of characters from urban and rural life reflects his reading of Balzac and those scenes that made the novel’s debut a matter of scandal reveal his debts to Zola, Moore identified this work “as characteristically English as Don Quixote is Spanish”. In addition to a place among his contemporaries as a respected English novelist, Esther Waters brought to her Irish author an aura of moral seriousness at variance with his reputation as an iconoclastic provocateur. Unlike Esther Waters, Moore’s autobiographies were for decades understood as little more than salacious gossip: witty and elegantly written but without intellectual or moral complexity. Yet in those memoir...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elizabeth Grubgeld, « Rousseau, George Moore, and the Ethics of Confession », Études irlandaises, 41-1 | 2016, 143-154.

Référence électronique

Elizabeth Grubgeld, « Rousseau, George Moore, and the Ethics of Confession », Études irlandaises [En ligne], 41-1 | 2016, mis en ligne le 15 juin 2018, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://etudesirlandaises.revues.org/4855 ; DOI : 10.4000/etudesirlandaises.4855

Haut de page

Auteur

Elizabeth Grubgeld

Oklahoma State University

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page