Navigation – Plan du site

La souveraineté irlandaise à l’épreuve de l’intégration monétaire européenne

Christophe Gillissen
p. 19-31

Résumés

Publié en 2016, le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur les origines de la crise bancaire de 2008-2010 n’a pas minimisé les défaillances irlandaises, mais n’a pas manqué non plus de mettre en évidence l’approche controversée de la Banque centrale européenne lors des négociations qui aboutirent au plan de financement de 2010. Si cet épisode révèle de réels dysfonctionnements au sein de l’Union économique et monétaire, une mise en perspective historique et comparative semble indiquer que la meilleure solution pour un petit Etat comme l’Irlande est d’œuvrer à réformer la zone euro plutôt que d’en envisager une sortie, qui n’aboutirait en toute probabilité qu’à une devise irlandaise arrimée à la livre sterling.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2018.

Plan

L’Irlande entre la livre sterling et l’euro
L’Irlande et l’Islande
La Banque centrale européenne et l’Irlande
Conclusion

Aperçu du texte

Le quarantième anniversaire de l’entrée de l’Irlande dans la CEE, le 1er janvier 2013, fut largement passé sous silence. En effet, le contexte ne se prêtait guère à une commémoration festive de cet événement, l’Irlande étant alors ce qu’il est convenu d’appeler un pays « sous programme » : ne pouvant plus emprunter sur les marchés financiers à la fin de 2010, elle avait obtenu un financement de 85 milliards d’euros de l’Europe, mais en contrepartie sa politique économique fut mise sous la tutelle de la « troïka », c’est-à-dire de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne (BCE), et du Fonds monétaire international (FMI) qui avait également participé à ce financement.

En novembre 2010, cette situation avait amené le journal de référence, l’Irish Times, à publier un éditorial virulent, dans lequel il déplorait que le sacrifice des héros de 1916 pour l’indépendance de leur pays avait été dilapidé par l’inconséquence du gouvernement. En février 2013, la cure d’austérité i...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christophe Gillissen, « La souveraineté irlandaise à l’épreuve de l’intégration monétaire européenne », Études irlandaises, 41-2 | 2016, 19-31.

Référence électronique

Christophe Gillissen, « La souveraineté irlandaise à l’épreuve de l’intégration monétaire européenne », Études irlandaises [En ligne], 41-2 | 2016, mis en ligne le 30 novembre 2018, consulté le 18 novembre 2017. URL : http://etudesirlandaises.revues.org/4954 ; DOI : 10.4000/etudesirlandaises.4954

Haut de page

Auteur

Christophe Gillissen

Université de Caen Normandie

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page