Navigation – Plan du site

In memoriam

Jean Brihault
p. (7-8)

Texte intégral

1Le Professeur Jean Noël est décédé le 11 février 2009 dans sa 97e année. Pendant la plus grande partie de sa vie professionnelle, il avait été Professeur de littérature anglaise à l’université Rennes 2 – Haute-Bretagne.

2Il fut le fondateur des études irlandaises en langue anglaise à la faculté des lettres de l’Université de Rennes, devenue université Rennes 2 – Haute-Bretagne. Après une thèse d’État consacrée à l’auteur irlandais George Moore, il introduisit progressivement des enseignements de littérature irlandaise dans les programmes du département d’anglais. Il travailla à un rapprochement avec la section de celtique de l’université pour, finalement, fonder le Centre d’Études Irlandaises de l’université Rennes 2 – Haute-Bretagne. Il créa également la revue liée à ce centre et qui fut publiée sous le titre Cahiers du Centre d’Études Irlandaises avant de fusionner avec les deux autres revues existant au plan national : Gaëliana (Caen) et Études Irlandaises (Lille 3) pour donner naissance à la revue nationale Études Irlandaises. Il fut un directeur de thèse apprécié, également exigeant sur le plan scientifique et bienveillant sur le plan humain ; il publia de nombreux articles dans le domaine de la littérature irlandaise et, jusqu’à l’âge de 90 ans, fut le talentueux traducteur de l’œuvre du romancier et nouvelliste irlandais, Walter Macken.

3Jean Noël participa également à la structuration des études irlandaises au plan national et lorsque le Professeur Patrick Rafroidi entreprit de fonder la Société Française d’Études Irlandaise, il fit tout naturellement appel à Jean Noël pour en être le premier président.

4De même, il joua un rôle déterminant dans le développement de l’université Rennes 2 – Haute-Bretagne dont il devint le vice-président après le vote de la loi Edgar Faure. À ce titre, il fut le premier artisan du développement du secteur de l’audiovisuel à l’Université. C’est lui qui, avec beaucoup de détermination et de sens politique, obtint du ministère une importante dotation en matériel et la reconnaissance de ce domaine de formation et de recherche. Ce sont cette vision et cet acharnement à la mettre en œuvre qui permirent, par la suite, le développement au sein de l’université Rennes 2 – Haute-Bretagne d’un secteur audiovisuel de réputation internationale dans les domaines de la recherche, de l’enseignement et de la création.

5Il était aussi peintre amateur de talent. Sa modestie lui a toujours interdit de présenter ses œuvres en public. Les rares privilégiés qui en possèdent ne peuvent que s’émerveiller devant ces tableaux de la vie quotidienne, saturés de couleur, révélateurs d’un désir d’aller vers l’autre, de le comprendre, de le connaître et le respecter.

6Ceux qui eurent la chance de côtoyer Jean Noël garderont, par-dessus tout, le souvenir de son dévouement aux autres, de sa gentillesse et de son humanité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean Brihault, « In memoriam », Études irlandaises, 34.1 | 2009, (7-8).

Référence électronique

Jean Brihault, « In memoriam », Études irlandaises [En ligne], 34.1 | 2009, mis en ligne le 30 juin 2011, consulté le 29 mars 2017. URL : http://etudesirlandaises.revues.org/991 ; DOI : 10.4000/etudesirlandaises.991

Haut de page

Auteur

Jean Brihault

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page